Devri

nes .1

nes .1

adj., prép. & adv.

I. Adj.

A. spat.

(1) Proche, plus près.

(1499) Ca 144b. nes. g. plus pres. l. hic et hec propinquior et hoc propinquius. Idem proximior. ●(1557) B 661ab. Han groaguez espres brasesou / An re so nes ma caresou, tr. « Et surtout les femmes enceintes, / qui sont particulièrement mes amies »

(1732) GReg 750a. Près, tr. « Taust. nès. harz. qichen. qichan. lez » ●Plus près de la ville, tr. « Taustoc’h da guær. nèsoc’h da guær » ●750b. Fort près, tr. « Tausticq. taust bras. nès bras » ●757a. Maison prochaine, qui est près, tr. « Ty nès. ty taust. p. tyès nès, tyès taust »

(1847) FVR 122. enn eur c'hraou moc'h a oa er porz-nez. ●(1865) LZBt Gouere 27. enn eur barouz nez. ●(1866) LZBt Genver 72. ar c'herioigo nez. ●(1867) BUE 210. enn eur gampr nez.

(2) À côté de, près de.

(1930) FHAB Meurzh 104. nes ar gwele.

(3) Seul nes… seul vui : plus (est) très proche… plus (est) très grand(e).

(1575) M 2235-2237. Seul nes maz denessa, dimp yoa goude laur, / Ha dez an Barnn starnet, ouz donet á het stur : / Seul muy poan damany, don deceu ny sigur, tr. « Plus approche de près pour nous la joie après le labeur / Et le jour du Jugement préparé, venant continuellement, / Plus de peine énorme pour nous tromper, assurément »

(4) Nes da : adjacent, contigu.

(1732) GReg 12a. Adjacent, ente, contigu, tr. « Nès da. taust da. stag ou’h. dalc’h oud. Van[netais] Nès de. taust de »

(5) Nes-ha-nes : près-à-près.

(1732) GReg 750b. Près-à-près, tr. « Taust-ê-taust. taust-a-daust. nès-ha-nès. harz-ouc’h-harz. qichen-ê-qichen »

(6) Re nes : trop près.

(1732) GReg 750b. Trop près, tr. « Re daust. re nès »

B. (en plt de qqn)

(1) Bezañ nes da ub. : être cher au cœur de qqn.

(1878) EKG II 263. Ia, ken nez oa ho mamm d'ar vugaligou baour, ma teuaz pevar anezho d'en em deuler e barlenn ho mamm.

(2) Bezañ nes da ub. : être le parent de qqn.

(1732) GReg 757a. Il m’est plus proche que l’autre, tr. « Nesoc’h eo din egued eguile »

(1890) MOA 74. Ne ket henor beza nez d'ezhan, tr. «il n'est point honorable d'être son parent.»

(3) [impers.] Bezañ nes da ub. : appartenir à qqn (de faire qqc.).

(1878) EKG II 258-259. abalamour da-ze eo ken nez di-me mont d'ar prizoun gand ar zoudarded evel ma'z eo d'eoc'h c'houi.

(4) [impers.] Bezañ nes da ub. : être naturel à qqn (de faire qqc.).

(1878) EKG II 263. Daoust ha n'oa ket nez da Iannik goulenn e chomche gant-han he vamm. ●301. Daoust ha ne ket nez d'ar vugale, ken paour, ken pinvidik, kaout c'hoant da vont da c'hoari an eil gand egile ?

(5) Ober ub. nes da ub. : rapprocher qqn de qqn.

(1924) FHAB Meurzh 83. n'eus nemet e vadelez hag her gra nez d'eomp.

(6) Kar-nes : proche parent.

(1732) GReg 757a. Mon proche parent, tr. «Va c'har nès.» ●Mes proches parents, tr. «Va c'herend nès

(1862) JKS 385. ezommou va c'herent-nez. ●(1868) FHB 204/381b. N'en devoa ket a gerent nez.

(1911) BUAZperrot 157. dimezet gant unan eus e gerent-nez.

(7) Tud-nes : proches parents.

(1732) GReg 757a. Mes proches, tr. «Van[netois] me zud nès

(1877) EKG I 172. ha kollet hoc'h euz unan-bennag euz ho tud-nez ?

(8) Re-nes : proches.

(1732) GReg 757a. Mes proches, tr. «Va re nès

(9) [devant un subst.] Nes amezeg : voisin immédiat.

(1838) CGK 20. Adieu va nès amezec.

(1908) KMAF 9. drouk-prezeg diwar-benn va nez-amezeg. ●76. Gant va nez-amezeg.

II. Prép.

A. War-nes.

(1) Près de.

(1906) KPSA 168. Gwassa zo, n'ema omp ket war-nez gouzout an oll lavariou a c'halfe diskouez d'eomp...

(2) War-nes da : sur le point de.

(1860) BAL vii. var nez da vont dirag e Varner.

(3) E-pad war-nes : pendant presque.

(1935) BREI 393/2b. bet dizonet epad warnez daou viz.

(4) Ez nes : proche, près, auprès.

(1732) GReg 757a. Proche, près, auprès, tr. « Ez nès. ê nès. nès » ●757b. Proche la maison, proche la ville, tr. « E nès an ty, ou, nès an ty ; ê nès kær, ou, nès kær.

B. War-nes-taol da : sur le point de.

(1866) SEV 40. Penaoz eta gallout beva e peoc'h, pa vezer bepred war nez taol da vervel ?

(1908) FHAB Gwengolo 258. eman eneou o bugale varnez taol da goueza er fank.

III. Loc. adv. War-nes-tost.

(1) Il s'en faut.

(1909) FHAB Gouere 206. ne goust ket kement, varnez tost, en em assuri ganto.

(2) À peu de choses près.

(1909) FHAB Eost 253. O deuz kavet ar respontchou, oll pe varnez tost. ●(1909) FHAB Gwengolo 276. Setu, varnez tost, ar c'homzou a glevoc'h gant ho peleien.

Ce site utilise des cookies pour son fonctionnement.En savoir plus...